Le bon réflexe : Pour rendre effectif le financement par Unifaf, il est indispensable que l'organsime avec lequel vous avez réalisé votre VAE vous transmette ainsi qu'à votre employeur les attestations de présence associées.

Attention ! Vous êtes en charge de la constitution du dossier "congé de validation des acquis de l'expérience" et de son envoi à Unifaf.

Accueil > Salariés > Financer un projet > La validation des acquis de l'expérience (VAE)

La validation des acquis de l'expérience (VAE)

Le financement de la validation des acquis de l’expérience peut s’intégrer dans le plan de formation ou dans le congé VAE.

Le financement de la validation des acquis de l’expérience peut s’intégrer dans le plan de formation ou dans le congé VAE.

Dans les deux cas, l’adhésion du salarié est obligatoire. Si l’initiative revient à l’employeur, les frais peuvent être imputés au plan de formation, tandis que si elle est portée par le salarié uniquement, il peut solliciter un congé VAE.

La VAE dans le cadre du plan de formation :

Il existe deux voies distinctes pour mettre en œuvre une VAE : la voie dite classique et, pour certains diplômes uniquement, le dispositif de soutien de branche (DSB).

  • La voie classique d'accès à la VAE : La validation des acquis d’expérience est intégrée au plan de formation et le principe de financement est similaire à celui d’une formation classique. L’ensemble des frais est pris en charge par l’employeur : il est remboursé par Unifaf dans la limite d’un plafond défini par le Conseil d’administration paritaire d’Unifaf pour les frais pédagogiques.
  • La VAE dans le cadre du DSB : Dans ce contexte, l’ensemble des frais est pris en charge par l’employeur. Le financement est assuré par Unifaf dans le cadre du plan de formation avec un financement possible au titre du Fonds d’intervention.

La VAE dans le cadre d’un congé :

Le CIF est financé par Unifaf sur la contribution de 0,2 % versée par les employeurs pour les salariés en CDI.

Les priorités définies par la Branche professionnelles sont traduites à travers la répartition des fonds suivante :

  • 70 % seront affectés à des formations qualifiantes (diplôme ou titre enregistré au RNCP, certificat de qualification professionnelle – CQP, qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale),
  • 10% aux formations non qualifiantes,
  • Et 20 % seront réservés aux bilans de compétences et validation des acquis de l’expérience (VAE)

Modalités de prise en charge du coût de la formation

Unifaf prend en charge les frais liés à la formation sur une durée maximale de 3 ans (soit 36 mois glissants) et dans la limite des plafonds prévus sur la prise en charge de votre rémunération et des frais pédagogiques.

Tout dépassement de cette durée et des plafonds reste à votre charge.

Frais pédagogiques

Unifaf prend en charge les frais pédagogiques de votre VAE dans la limite de 66,66€ par heure de formation dans la limite de 24 heures.

Unifaf rembourse directement l’organisme de formation qui dispense votre VAE.

Rémunération

Unifaf prend en charge votre rémunération selon votre niveau de qualification et votre niveau de salaire dans la limite des plafonds suivants :

Unifaf rembourse directement votre employeur.

Si vous êtes sur une prise en charge à 80%, le différentiel est à votre charge.

Frais annexes

Si vous en faites la demande Unifaf prend en charge de manière forfaitaire une partie de vos frais annexes.

Ce forfait s’élève à 3 euros par heure de formation (heures théoriques en organisme & heures de stages s’il ne se réalise pas chez votre employeur).

Si vous déclarez vouloir percevoir ce forfait, vous devez vous engager à conserver et à tenir à la disposition d’Unifaf pendant 5 ans, en cas de contrôle les justificatifs des frais de restauration, d’hôtel et de transport (factures, tickets, copie carte grise...).