Le bon réflexe : Pour rendre effectif le financement par Unifaf dans le cadre du plan, il est indispensable que l'organsime avec lequel vous avez réalisé votre VAE vous transmette ainsi qu'à votre employeur les attestations de présence associées.
 

Accueil > Salariés > Financer un projet > La validation des acquis de l'expérience (VAE)

La validation des acquis de l'expérience (VAE)

Le financement de la validation des acquis de l’expérience peut s’intégrer dans le plan de formation ou dans le CPF.

Dans les deux cas, l’adhésion du salarié est obligatoire. Si l’initiative revient à l’employeur, les frais peuvent être imputés au plan de formation, tandis que si elle est portée par le salarié uniquement, il peut solliciter un congé VAE.

La VAE dans le cadre du plan de formation :

Il existe deux voies distinctes pour mettre en œuvre une VAE : la voie dite classique et, pour certains diplômes uniquement, le dispositif de soutien de branche (DSB).

  • La voie classique d'accès à la VAE : La validation des acquis d’expérience est intégrée au plan de formation et le principe de financement est similaire à celui d’une formation classique. L’ensemble des frais est pris en charge par l’employeur : il est remboursé par Unifaf dans la limite d’un plafond défini par le Conseil d’administration paritaire d’Unifaf pour les frais pédagogiques.
  • La VAE dans le cadre du DSB : Dans ce contexte, l’ensemble des frais est pris en charge par l’employeur. Le financement est assuré par Unifaf dans le cadre du plan de formation avec un financement possible au titre du Fonds d’intervention.

La VAE dans le cadre du CPF